• En réponse à un certain Monsieur D, qui m'exhorte à arrêter le bricolage, je réponds :

     

    " Ah méfiez-vous des femmes, jeunes gens au cœur trop naïf, elles ont je le proclame, un esprit imaginatif ! 

    Pour nous créer des drames, qui nous laissent le cœur à vif, ah, méfiez-vous des femmes, elles n'ont pas que des bons motifs ! "

     

     

     

    Pour les réclamations, c'est comme d'habitude ! Non mais !:-)


    10 commentaires
  •  


    7 commentaires
  •  

    Cette nuit.

    Une fête, puis une autre. Lui est réapparu et m'a emmenée dans cet  endroit du XX ème, trois étages,  une foule de gens, des percus, des cuivres, des cordes, du son tech, dans toutes les pièces.
    Dehors, la voie ferrée.

    Cette fille, là-bas, le crâne rasé, ventre nu, elle danse.
    Une autre, peau épice, cadence avec férocité, lignes du visage dessinées à l'égyptienne, sculpture mouvante. Divine.
    Melting pot : costards, rastas, tech people, human metal. 
     
    Dans ce canapé zébré. Lui, je ne veux toujours pas de toi. La fumée de tabac. C'est tout ce que tu auras de moi.
    Tu me dis trop  fière, idéaliste, égoïste, rigide ? Tu as oublié passionnée.
    Ecoute le son des gens  et garde tes si beaux yeux bleus pour les autres.

    Un homme, deux hommes, trois hommes. Rien à brader.  

    Cette  baignoire. La matrice est vide, elle brille d'être remplie. De vrai.

    La phrase du père hier : « à force de trop d'exigence, on finit seul ».
    Ca me va.


    10 commentaires

  • 9 commentaires
  •  

    Alors nous y voilà! Le 14. LE QUA-TOR-ZEU !
     

    Bon alors déjà, on va mettre les choses au point : comme beaucoup,  je trouve que la Saint Valentin c‘est naze, que c'est un principe en plastique, à  la gomme, que blablabla, que l'amour ça se prouve  tous les jours, pas besoin d'une fête à la con juste pour remplir les caisses du business.
     N'empêche. Soyons honnêtes : quand t'as un coco sous l'aile et qu'il zappe la Saint Valentin comme il oublie de rabattre la cuvette des toilettes, ben t'as une mêchante envie de lui faire sa fête et de lui broyer les bollocks !! Unique cas d'émasculation légitime (z'en avez d'autres ?).
     Des Saint Valentin, j'en ai vécues de drôlement rigolotes! Nan, j'déconne.
     La Saint Valentin champêtre : pâté Henaff & JeanLain
     La classe mondiale en matière de Saint Valentin! C'était il y trois ans :
    Faut dire aussi que j'avais un Champion du monde sous la main : un coco designer interactif- comme y disent -, peintre à ses heures. Un geek quoi. Pas méchant le coco mais pour lui le romantisme ça lui parlait  autant qu'à un teckel devant un coquelicot (ça je l'ai piqué à un poisson ;-)).
    Sauf que moi j'en étais gaga de ce coco là.
    Et alors à cette Saint-Valentin, j'y avais rudement pensé :

    Au début, je voulais lui offrir une étoile :

    Une étoile, juste pour lui, parce qu'il était mon univers.
    Après j'ai pensé lui acheter un fond d'océan parce que mon amour pour lui était tout aussi profond (à l'époque ça se faisait. Pas trouvé le site sur le net).

    Et puis je suis revenue sur terre en pensant à ce coco qui avait plus la tête dans le frigo que dans les limbes ou dans les  étoiles...

     Et comme j'adore offrir des fleurs à mon homme – Parce que, comme dirait Sarkozy ( à moins que ce soit Giscard, ou Miterrand ? J) :  « Vous, les hommes, vous n'avez pas le monopole du cœur des fleurs ! ».
    Sauf que  les fleurs ça dure pas, ça fane au bout de trois jours alors que le sucre ça colle bien aux fesses et qu'on s'en souvient pendant des mois. Au moins t'es sûre que le coco y va pas t'oublier de sitôt ! Gnak gnak.
     Alors en bonne gloutonne que je suis, je lui avais, entre autre, commandé ça :
     
     
    Un bouquet de bonbons. Le goût du sucre. La saveur du  miel. Je t'aime.
      Donc, nous sommes le quatorze, on crapouille  au lit et moi je crève d'impatience que le livreur frappe à la porte.

    Bien sûr le mec se pointe à 18h...Déjà,  bonjour l'effet de surprise. T'as bien  eu le temps de ravaler ton excitation. T'as passé la journée à trainouiller comme une vieille basket dans les pattes de ton coco, en reniflant un hypothétique cadeau.  Et puis  t'as aussi BIEN LE TEMPS de cogiter en attendant  ton cadeau, parce qu'il VIENT PAS,  ton cadeau, et IL VIENDRA JAMAIS ton cadeau. Mais tu t'en fous parce que t'as grommelé avec une vraie mauvaise foi  que « La Saint Valentin, de toute façon, c'est une fête de cons ! ». Greumeuleu meuleu...rrrrrr..

    Et v'là ce salopiaud de livreur qui frappe à la porte! Pour le coup, je  lui en aurais fait bouffer de la blague carambar !
     Magwann, les crocs serrés : « Oh ? Mais qui que ça peut être ? Oh ? Je me demande bien ! Tiens, coco, vas-donc ouvrir ! ». C'est ça, ouais, va ouvrir et je claque la porte derrière....
    Bon alors là le coco il est content, il fait le tour de ta jambe comme un dératé, il pisse partout et il se jette sur les bonbecs.
    Magwann : « Il est content hein, le coco ? Oh oui il est content le coco à sa mémére ! ».

     Voilà.
    Voilà voilà.
    C'est sympa.

    Je ramasse ses papiers et je me goinfre de rage.

     Magwann:« Bon, et sinon, heu, on fait quoi ce soir ? »
    Coco : « Ben chais pas moi »
    Magwann : « ha ouais...d'accord... »
    Coco : « Ah ben sinon, on va faire les courses et on se fait un chouette repas »
    Magwann : « ha ouais ..sinon... d'accord. Bon. On y va » glups...
     Bon alors  je vous  raconte la suite mais ça me donne encore de l'urticaire :
    On s'est rendu au Prisu du coin, Kéké, un  pote de Coco a appelé, il nous a rejoint au rayon rillette et saucisson. Et puis de bien entendu Coco a invité Kéké à se taper une tranche pinard Charcutaille à la maison :
    Coco «  Dis, magwann, ça te dérange pas hein ? T'es sûre ? Allez, ça va être vachement SYMPA ! ».
    Magwann : « Oui. Ca va être vachement SYMPA. Vachement SYMPA... »

    Et alors on a passé une soirée SYMPA. A quatre: Coco, Kéké, le pâté et moi. Très SYMPA...

    La Saint Valentin expresse et sans complexe :

    Une fois, avec un autre Coco,j'ai eu droit à une bague avec demande en mariage pour la Saint Valentin : ça m'a bien fait rire parce qu'on crapouillait que depuis trois mois. Ce qui m'a fait moins rire, mais alors  beaucoup moins rire, c'est quand la cocotte de mon coco m'a appelée :
    Magwann « Coco d Amour, c'est qui cette cocotte  hystérique ? Hein, C EST QUI ?! »
    Coco : « ahem... heu »
    Magwann : «  Ah ouais, je vois. Barre-toi. Non, en fait, VIENS LA !!!!!!».
     Le coco avait déjà une cocotte.. M'lavait pas dit... Je lui ai fait bouffer ses plumes.

    La Saint Valentin : De son côté...
     Ah si, une fois c'était parfait : j'avais fait livrer les fleurs et le petit déjeuner  avec plein de petits mots gentils au coco du moment.
    Le coco quant – à lui  m'avait fait livrer une énorme corbeille d'Orchidées au bureau, savez, le genre de trucs dont toutes les nanas rêvent pour pavaner hystériques devant les collègues :
     « Ahiiin, c'est mon chériiii ! Z'avez vu !!! Hé t'as vu Mireille?!! Ah ouaiiiiissss ! Et toi, Françoise ? Tain, pousse –toi ! Les autres là y zont pas vu là !! Z'avez vuuuuuu-heuuuuu !! Ahin !!! Il est fou de moi, ahiiiinnn !!! Hein ? Ah oui, non, je l'aime pas mais  t'as vuuuuuuuu ???!!!!! »
    Et puis il y a toujours une dinde pour compter le nombre de fleurs et le prix de la saignée du pauvre  coco. Plus t'as de fleurs, plus le coco il est accroc, c'est ça que ça veut dire. C'est exponentiel, c'est la loi.
    Sauf que moi ça m'avait minée, déprimée. Je l'aimais plus et je crois même que je l'avais jamais aimé. Trop beau, trop musclé, trop sain, trop parfait.
    Voilà, c'est toujours comme ça, les mecs trop bien  on  les aime pas.
     La Saint Valentin seule dans mon bain, le teléphone, le champagne et moi :
     Comme souvent, la Saint Valentin elle se fait dans mon coin. Une fois ça s'est passé comme ça : dans mon bain. J'étais bien, je pensais pas trop au Coco qui doit bien m'attendre lui aussi dans son bain. Et puis là, le drame.
    Le lendemain j'avais envoyé ce message débile  à ma famille et mes amis :

     « POUF PLOUF: ce-se-ra-qui-qui m'a-pel-le-ra?
     Devinette:
    Hier pour la Saint Valentin,j'ai pris mon bain (seule), bougie, champagne et tout le tintouin:
     kékissépassé? Hein? kékissépassé?!
     
    a- Les Dieux du Stade ont fait irruption dans ma salle de bain pour un strip tease endiablé
    b- J'ai résolu qui de l'oeuf ou de la poule
    c- Mon portable s'est suicidé
      Pour les heureux gagnants, vous avez le droit de me joindre désormais:
     a- Par pigeon voyageur
    b- Par télépathie
    c- Le coup du guéridon spirite c'est pas mal aussi
    d- En m'invitant à " Ya qu'la vérité qui compte". Nan, là j'déconne. 

     Pour les moins dégourdis d'entre vous, pouvez toujours essayer le courrier electronique. Pour info: ma carte sim est crâmée, mon portable est flingué. Donc,depuis hier soir 18h45, je dis bien DIX HUIT HEURES QUARANTE CINQ tous vos messages ou appels sont comme qui dirait... tombés à l'eau!! !!Noyés!!!Siphonnés!! Donc là, je digère l'événement, je n'ai bien entendu plus vos numéros, ni vos petites bouilles en photo, et TOUJOURS PAS DE MEC !!! RIEN RIEN RIEN!! Pas la peine de vous rappeler que les messages que vous me laissez en ce moment seront lettres mortes...Alors pas la peine de s'ENNNNNERVER!!!!
      Je rentre dans mon bocal de formol»

     Parmi les réponse, celle mon frère, éloquente :
    « Ca y est, c'est sûr ! T'es malade mentale. »
       
    Moralité.Aujourd'hui, les filles :

    1.       raccrochez si Kéké appelle !
    2.       n'acceptez pas de bague en dessous de deux ans  de crapouille
    3.      faites une mise au point honnête avant que votre coco ne  se saigne en orchidées...
    4.      NE PRENEZ PAS DE BAIN AUJOURD HUI (oui, je sais...)!!

     Le coco que j'aimerai vraiment, je lui donnerai  une goutte de mon sang, emprisonnée dans  du cristal. Pour de  vrai. Et pas pour la Saint Valentin.
     En attendant, ce soir, je vais me murger avec Balbc et ça, ça  vaut tous les Valentins du monde !

     Bouh !:-)


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique