• " Le Don d'Organes après la mort est le geste le plus noble, l'ultime sacrifice au bénéfice d'un autre souffrant..."
     Professeur Jean Dausset,
    Prix Nobel de Médecine
     

     Aujourd'hui c'est la 12ème  journée nationale du don d'organe. 

    Don

     

     





     

           

     

     

     

     

    Je possède ma carte de don d'organe depuis janvier 2005. Décision que j'ai mûrement réfléchi durant des années. Et puis un jour, un déclic et un clic sur internet. Une petite carte en plus  dans mon portefeuille entre la carte de fidélité Carrefour et le restaurant Num (un thailandais à se damner !).

    Ce n'est pas une décision aisée, j'en conviens. Cependant, à y réfléchir vraiment, on n'est pas moins qu'une bande de barbaks sur pattes ! Bon, certains petits chanceux ont soudoyé le paternel (  qui ça ? ) pour rapiner quelques neurones en plus! Mais encore faudrait-il que les neurones fassent leur boulot ! Blague à part, j'ai pleinement conscience qu'une telle décision n'est pas aisée, mais pourtant combien de maman, papa,enfants sauvés grâce à cette simple petite carte en plastique.

     

    Concrètement, ça veut dire quoi ? Les organes sont prélevés lorsque la certitude du décès est irréfutable et que vous êtes en état de mort cérébrale. Bon, ça  parait pas très glamour comme ça, mais il faut savoir que le corps est restitué en état. C'est souvent une des raisons majeures qui freinent les gens dans leur démarche : la crainte de retrouver un corps mutilé. Pour avoir un cousin croque –mort (véridique), je peux vous assurer que les corps sont restitués dans la meilleure décence ( c' est passionnant de l'écouter parler du maquillage et des soins apportés aux défunts pour la veillée funèbre !).

    Sachez également que le don d'organes n'a rien à voir avec le don de votre corps à la science ! (Sauf si certaines d'entre vous rêvent de se faire ploter leur 90 C par de truculents étudiants en médecine ! Je déconne bien sûr...). Très sérieusement, vous pouvez léguer votre corps à la science, c'est une démarche toute aussi difficile qu'utile. Sachez seulement que votre corps ne sera pas restitué aux proches.

    Vous pouvez également donner votre moelle osseuse.

    Pour information, si vous refusez tout prélèvement d'organes le jour de votre décès, vous avez la possibilité de vous inscrire sur le registre national des refus de dons d'organes.C'est votre droit le plus strict. Simplement, pensez que ces gens en attente d'un cœur, d'un poumon, d'un rein, ce sera peut-être vous, votre mère, votre frère, votre fille, un ami demain.
    Et qu'on ne me parle pas de principe de confession : la vie n'a pas de prix, au nom de quels Dieux que ce soit.

    Vous trouverez tous les renseignements sur le site de France ADOT, l'association française pour le don d'organes et de tissus humains.

    C'est votre dernier mot ? Réfléchissez. Faites appel à un ami ou au coeur du public... 

    Bouh !

     


    20 commentaires


  • Homme.
    Envie de toi. Homme.
    Nu tiède, cœur chaud, esprit fin.
    Homme. Nulle part je ne  te vois.
    Les jours se lassent, les corps se ferment de l'absence.
    Envie de clichés. Matins coquins, nuits joueuses, midis câlins.
    Muscs intimes, mêlés. 

    Comment font –elles, ces femmes qui aiment avec la facilité des enfants, ces sœurs qui passent de bras en bras, plèvre et lèvres ouvertes ?
    Aiment-elles vraiment ?

    Homme.
    Souvent je te fuis.
    Je ne te cherche pas, je ne t'attends peut-être même pas.
    Si tu viens à moi, crois-tu que je te reconnaîtrai ?

    UPDATE mercredi 20 juin:
    En tout cas, les gros nazes bien débiles aux neurone atrophiés, je les reconnais, y'a pas à tortiller:
    Parmentier, vers 18 heures: " Hé! Tu viens avec moi faire des cochonneries ? "
    Pauv' tâche va! Ouais, c'est ça, on va en faire des cochonneries avec ta tête de gruik! Du pâté Hénaff ! Connard! Et puis alors c'est marrant ça, suffit que vous sortiez la jupe pour qu'on vous dise bonjour dans le métro. Ca me fait penser à une amie qui, agacée, avait retorqué à un Aldo bien lourdingue qui voulait lui porter sa valise :" Et si j'étais vieille et moche, tu m'la porterais ma valise connard ? ".C'est vrai ça, non?
    Y'a des mecs, c'est comme les bulots, c'est gluand, c'est lourd et ça chlingue.Pfff.
    Et voilà, je veux être poétique, y croire encore, mais y 'a toujours une tarte aux hormones pour me rappeler que beaucoup  de mecs ont l'esprit aussi fin qu'une endive au jambon.


    Humeur du moment :

    Oh, et puis ça aussi :

    Marre tiens.
    Je rentre dans mon bocal de formol.


    25 commentaires
  •  


    6 commentaires


  •  


     

     Les autres. Ca résonne.  

    Mon amie. Ton enfant. 5 mois 3 jours.Le petit humain est venu trop tôt ici.Accroche-toi petit.
    Mon amie. Ton père. Combien de cellules noires dans son cerveau ? Vieil humain, ne pars  pas trop tôt d'ici.


    12 commentaires
  •  
    Je suis entière. Je suis fragile.
    Je suis généreuse. Je suis  narcissique.
    Je suis altruiste. Je suis susceptible.
    Je suis terrienne. Je suis impulsive.
    Je suis charmeuse. Je suis colérique.
    Je suis empathique. Je suis rancunière.
    Je suis, je suis... Je ne sais plus qui je suis ici.

    On aime chez moi ce qu'on me reproche.


    29 commentaires